jeudi 27 juin 2013

Repérages

Fin des repérages aujourd'hui avec Aurélie Ganachaud et Loulou Moreau.
Regards sur l'image et la lumière du film.
L'école du Château et la Bulle de Mazé deviendront pour quelques jours des lieux de tournage...


Appel à souscription

Pour mener à bien ce projet, de nombreux partenaires participent à leur manière à cette aventure.
Commune de Beaufort-en-Vallée
Commune de Mazé
NTA à Angers
Maison du Film Court à Paris
Théâtre de la Jeune Plume
De nombreux commerçants des deux communes.


Nous lançons aussi un appel à souscription à tous ceux qui souhaitent nous soutenir.

Vous pouvez nous aider en achetant le DVD (disponible en automne 2013).

- 10€ pour le DVD du film
- 20€ pour le DVD du film incluant making-off et photos
- à partir de 50€, le DVD collector incluant divers  bonus, la musique originale du film, des photos tirage papier et une surprise gourmande Miss Duval

Pour tous, des invitations aux projections à venir...


Réservation et paiement à envoyer à
Les films du landau
19 rue de la maladrerie
49250 Beaufort-en-Vallée

Chèques à l'ordre de Les films du landau
Merci de mentionner vos coordonnées: mail et adresse postale.

Article de presse


mercredi 26 juin 2013

Court-métrage Miss Duval

C'est donc autour d'un projet de court-métrage que l'association se fédère. Miss Duval, court-métrage de fiction, est en cours de préparation. Voici quelques informations pour prendre connaissance du projet.




Equipe
Pour tourner et monter Miss Duval, il ne faut pas moins d’une dizaine de techniciens et une vingtaine de comédiens et figurants. Professionnels venant de Beaufort-en-Vallée, Avoine, Tours, Rennes et Paris, ils vont mettre à disposition leurs compétences multiples.
Philippe Piau est comédien depuis plus de 20 ans. Metteur en scène au sein de la compagnie Spectabilis,  il participe à de nombreuses créations dans le domaine du spectacle vivant en région Pays-de-la-Loire où son travail est reconnu.
Alexandra Cochard travaille sur des projets de courts et longs métrages en tant qu’assistante de réalisation sur des documentaires ou de la fiction TV en région centre. Elle est aujourd'hui en préparation d'un documentaire en tant que réalisatrice. Régie de production et réalisation font aussi partie de ses multiples compétences.
Roselyne Chauviré est costumière sur divers projets auprès de compagnie de théâtre comme le Théâtre de la jeune plume, Démons et Merveilles, ou sur ses propres projets en région Pays de la Loire… Créativité et univers visuel marqué en font une artiste à part.
Sophie Verroest est à la fois artiste dramatique, musicienne et auteur. Entre l’envie d’écrire et la passion de la mise en scène, elle travaille ici pour la première fois comme réalisatrice sur un projet de court-métrage, lieu de l’image, de la musique et des mots…
Mais aussi (à découvrir dans dans des portraits les jours à venir)
Pauline Anglada              Technicien son
Aurélie Ganachaud          Chef op lumière
Nolwen Gaudaire             Scripte
Loulou Moreau                Technicien lumière
Patrice Charrier               Montage image
Babette Hausse              Comédienne
Manon Charrier                "Jeune" comédienne
Orphée Guillon                 "Jeune" comédien
Dominique Huet               Régisseur

Tournage
Ecole du Château à Beaufort-en-Vallée
Médiathèque la Bulle à Mazé
Du 15 au 19 juillet 2013


Synopsis
Comme tous les matins, Yvan se prépare pour aller à l’école. Mais aujourd’hui, Monsieur Miller accompagne son fils pour rencontrer Miss Duval, la directrice. Il ne comprend pas pourquoi Yvan, très bon élève, doit suivre un cours de « rattrapage ».
C’est donc énervé que Monsieur Miller arrive au rendez-vous.
Mais l’entretien s’avère un peu surprenant.


 Note d'intention de Sophie Verroest

Un jour comme un autre, devant le portail de l’école primaire, par une de ces belles journées de fin d’été. Autour de moi, une multitude de parents en vélo, à pieds, poussant un landau, en jean, costume ou survêtement. Chacun observe sa montre et attend que sonne l’heure de la fin des cours. Puis enfin, la grande porte s’ouvre. Apparaît une enseignante, petite, souriante, et derrière elle, une file de bambins, sac au dos et sourires aux lèvres.
La sortie de l’école. Ce moment de retrouvailles en famille, le moment fugace où se croisent deux univers, celui des enfants et celui des adultes. Moment éphémère où les adultes peuvent entrevoir le quotidien de leur progéniture : « classe/jeux/leçons » différent du « bureau/entreprise/travail ».

Me vient alors une image. Une idée décalée qui me fait sourire : je vois non plus une flopée d’enfants sortant par cette porte, mais un groupe d’adultes, cartable sur le dos, face à une masse d’enfants venus rechercher leurs géniteurs. Cette image me plait, elle m’accompagne un moment, disparaît enfin puis réapparait parfois les jours suivants, sans totalement s’effacer.

Ce qui me séduit, c’est l’inversion de deux réalités bien différentes, non pas pour minimiser, critiquer ou réduire ces deux univers. J’y vois la possibilité bien rare de pouvoir inverser les situations, les rôles et de bouleverser les habitudes.

Le temps passe et l’envie me revient un jour de m’atteler à cette idée. Je commence l’écriture d’un scénario. Il est vite question d’un duo parent-enfant, d’une directrice, d’un rendez-vous et aussi d’étrangeté. Le temps passe étonnamment dans cette école, il semble s’étirer, s’arrêter et reprendre court. Tout ceci instrumentalisé par cette énigmatique Miss Duval, personnage aux multiples visages ou plusieurs personnages pour une même fonction ?

Qu’est-ce qui fait de nous des adultes ou des enfants ? Quels rôles ont les parents ? Quel est le regard de l’école sur les besoins des enfants? Quelle crédibilité portons-nous à l’enfance? Qu’est ce qui est étrange ? Autant de questions qui seront juste effleurées dans ce court-métrage, sans pourtant forcément apporter de réelles réponses. Ce sera peut-être juste l’occasion de porter un regard sur le temps qui passe et les rôles que nous endossons, en oubliant parfois une facette de notre personnalité à multiples visages.

Dans Miss Duval, se rencontrent des adultes inquiets et pressés et d’autres disponibles et détachés. Il y est aussi question du temps qui file ou qui s’arrête un instant. Aux images entrecoupant motifs vestimentaires colorés et rigueur élégante d’un costume noir, se mêleront des motifs sonores bien différents : le tic-tac des montres/horloges et les voix chantées de femmes. La musique de la vie réelle et de la vie rêvée se croisant jusqu’à, peut-être se mêler.


mardi 25 juin 2013

Séquence 1

Premier post pour l'ouverture de ce blog.
Première image (logo en cours d'élaboration).
Premiers films de jeunes réalisateurs.
Premiers jours d'été.
Premier court-métrage à venir, Miss Duval.
Les films du landau s'ouvre donc une première fenêtre sur le WEB, heureux et enthousiastes...