mardi 3 décembre 2013

Nouveau film à venir...


Un film de Alexandra Cochard


Psyché, mot désignant un simple miroir mais aussi objet quotidien qui accompagne la transformation rapide ou lente que nous apportons à notre image.
Psyché, c’est le reflet de notre visage, avec toutes ces imperfections, tous ces charmes.
Psyché, c’est un regard porté sur les femmes, leurs désirs, leurs peurs, un peu de leur âme…

C’est avec plaisir que nous découvrons le scénario de Alexandra Cochard. La lecture nous transporte vers ces femmes d’âges et d’horizons différents. On est tout de suite intéressé, questionné ; on sent un travail minutieux, un angle de vue assumé, une sensibilité…

Nous évoquons ensuite avec elle son approche, les rencontres qui ont jalonné ses recherches, sa découverte de la socio-esthétique. Ce sujet peu exploité est bien loin d’être superficiel. Il est surtout intime et essentiel puisque le fondement de Psyché est l’estime de soi.
Psyché, c’est aussi un voyage intérieur pour ceux qui lisent et pour ceux qui verront le film. Car tout de suite se pose la question : et moi ? Mon rapport à ma propre image, quel est-il ?
C’est donc un travail intime, sensible et « questionnant » que propose Alexandra.

Notre complicité ne date pas d’aujourd’hui. Alexandra a participé au premier court-métrage produit par les Films du Landau en tant que assistante de réalisation. Nous la savons exigeante, précise et attentive. Nous sommes ravis de soutenir  son travail de réalisatrice. Il s’agit donc d’accompagner les portraits qu’elle dessine avec la caméra et les voix. De permettre la naissance de ce sujet.

Nous savons dès aujourd’hui l’intérêt que portent des socio-esthéticiennes, des formateurs, des éducateurs et une diffusion dans ces réseaux se profile tout naturellement.

Les repérages sont en cours. Les entretiens aussi. Les images se précisent au fur et à mesure du travail de développement.

Elles ouvrent leur porte, ces femmes, la porte des coulisses, les loges du quotidien. On à hâte d’assister à cette douce métamorphose, d’entendre dans leurs paroles la petite musique du temps qui passe et qui nous transforme de filles en femmes. Une musique pleine de douceur et de légèreté.

On perçoit déjà cette tendresse du regard porté sur celles qui se maquilleront devant nous. Le regard questionnant de Alexandra Cochard à ces femmes observées dans cet acte de transformation quotidienne. Marie-Ange, Marie-Madeleine et Jeannine savent que ce regard est aussi bienveillant. Elles sont prêtes.

Il nous faut juste patienter pour les entendre aussi.


Un beau projet à découvrir au fil des jours sur notre blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire